Parc national Yoho : quoi faire en 1 jour ?

More...

Road trip à Terre-Neuve

Connaissez-vous Yoho, le petit frère des parcs de Banff et Jasper ? 

Indice : c'est le 3e dans la famille des Rocheuses.

Vous savez, dans l’ouest canadien… Ce coin de pays dont les paysages font rêver.

Si vous planifiez un road trip dans l’ouest canadien, je suis sûre que vous avez prévu de passer du temps dans les Rocheuses et de visiter les parcs nationaux de Banff et Jasper. Et, vous avez bien raison !

Maintenant, si je vous dis « parc Yoho », en avez-vous déjà entendu parler ?
Savez-vous où il se trouve ?
Et quelles perles vous pourrez y admirer ?

Moi, j'aime beaucoup ce parc qui m’a séduite. À chaque fois que je voyage dans l’ouest canadien, je prends le temps d’y consacrer au moins 1 journée.

Alors, prêt à suivre la guide ?

Dans cet article, je vais vous dire quoi faire en 1 jour au parc national Yoho.

Et ensuite, vous n’aurez qu’une envie, y aller !

Psst… j’oubliais… Avez-vous une idée de ce que signifie le mot « Yoho » ?

Je vous révèle la réponse à la fin de l’article 😉

Le parc national Yoho, c'est où ? 

Christine contemple le lac Émeraude depuis la terrasse

Christine en contemplation devant le lac Émeraude © Stéphane Morvan

Le cœur du parc, c’est Field, un petit village de 200 habitants blotti entre la rivière Kicking Horse et la lisière d’une immense forêt.

La nature domine tout autour, alors ce n’est pas surprenant que des ours visitent régulièrement les quelques rues du village, en faisant fi des nombreux sens uniques d’ailleurs 😉

Bon, pas sûre que ça vous aide à localiser le parc…

Maintenant, si je vous dis que le parc se situe à 27 km de Lake Louise, vous situez mieux ?

En fait, le parc Yoho est très facile d’accès puisqu’il est situé entre Lake Louise et Golden. Il suffit de prendre la transcanadienne 1 qui traverse le centre du parc sur 45 km.

Hop, ce sera plus facile de visualiser avec une carte :

Ce qui est pratique, c’est que le parc Yoho est proche du parc national de Banff, et il est facile de le visiter à la journée si vous logez dans l’une des 3 villes-étapes que sont Lake Louise, Banff ou Golden. 


Ou encore lorsque vous changez d’étape en passant par le tronçon Lake Louise / Golden de la transcanadienne (si vous n’avez pas trop de km prévus ce jour là bien sûr).

🕔🕟  Mais quelle heure est-il ?  

Le parc se situe en Colombie Britannique, mais reste à l’heure de l’Alberta. En fait, le changement d’heure dans ce secteur s’effectue entre Revelstoke et Golden (et oui, Golden est en BC, mais vit aussi à l’heure de l’Alberta !).

Donc, pas de casse-tête au niveau des horaires si vous allez visiter le parc à la journée depuis Banff, Lake Louise ou Golden.

L'heure n'est pas un problème, mais la fermeture de certaines routes, oui.


Ça peut même gâcher votre journée si vous n'êtes pas prévoyant.


Voulez-vous faire un détour de 200 km ?

⛔ Accès au parc / route 


Des travaux majeurs d’élargissement de la route sont en cours entre Golden et Field, dans le secteur du Canyon Kicking Horse.


👉 Cela entraîne une fermeture de la transcanadienne sur ce tronçon à certaines périodes.

👉 Si vous arrivez depuis Golden, vous devrez alors faire un long détour par la route 95 jusqu’à Radium Hotsprings, puis par la route 93 vers le parc national Kootenay, et enfin via la transcanadienne 1 jusqu’à Lake Louise, puis Field et le parc Yoho.

Cela représente 260 km, soit env. 3h de route, au lieu de 57 km….

La fermeture de la route peut durer 20 mn, 24h, quelques jours ou carrément 1 mois…

Alors, prenez le temps de consulter le calendrier des fermetures pour bien planifier votre itinéraire : https://www.kickinghorsecanyon.ca/construction/calendar/

Obtenez  nos 10 meilleurs conseils  pour créer votre itinéraire

Obtenez
 nos 10 meilleurs conseils 

pour créer votre itinéraire

⭐ Et créez le road trip de vos rêves au Canada !

⭐ ⭐ ⭐ ⭐ ⭐  

Et créez le road trip de vos rêves 

au Canada !

Parc national Yoho : 3 incontournables à découvrir en 1 jour

1. La Chute Takakkaw : wow !

Au pied de la chute Takakkaw dans le parc national Yoho

La chute Takakkaw au parc national Yoho © Stéphane Morvan

« Takakkaw », la magnifique…

La langue cri dépeint parfaitement cette chute spectaculaire qui plonge dans le vide sur 254 m, pour une hauteur totale de 300 à 380 m.


Pas très précise la hauteur totale que je vous donne… En fait, les chiffres divergent beaucoup selon les sources et je n’ai pas pu vérifier moi-même sur place ;-).

L’important, c’est qu’elle est l’une des plus hautes chutes au Canada et qu’elle est effectivement magnifique ! Bref, si vous aimez les chutes, vous ne serez pas déçu.

La chute Takakkaw vue depuis 3 endroits différents

On ne se lasse pas de voir la chute Takakkaw © Stéphane Morvan

La 1ère chose à faire, c’est de prendre la pleine mesure de cette chute monumentale en admirant de loin son plongeon vertigineux. C’est facile, Parcs Canada a installé 2 de ces fameuses chaises adirondacks de couleur rouge, pile à un bon emplacement pour admirer la chute.

Seul bémol, vous ne serez sûrement pas les seuls à vouloir profiter de ce bon spot. Rien qu’un peu de courtoisie ne puisse régler. De toute façon, ce n’est pas le seul bel emplacement pour admirer le panorama.

Le long du sentier qui mène à la Chute Takakkaw

Le long du sentier qui mène à la Chute Takakkaw © Stéphane Morvan

Vous pourrez ensuite vous approcher du pied de la chute pour en ressentir toute la puissance.


C’est facilement accessible par un sentier pédestre de niveau facile qui longe la rivière (env. 700m depuis le stationnement, ça prend 10-15 mn). C’est panoramique tout du long avec de magnifiques points de vue sur la chute, la rivière et les montagnes. 

En approchant de la chute Takakkaw

En approchant de la chute Takakkaw : le son et les embruns © Stéphane Morvan

Juste une chose, plus vous approcherez du pied de la chute, plus vous ressentirez les fines gouttelettes projetées par la cascade qui termine son haut plongeon. C’est rafraîchissant en été, mais vos appareils photos, téléphones et compagnie risquent de moyennement apprécier… Pensez à les protéger 📷💧

🚗  Comment vous y rendre 
La chute est accessible par la route de la Vallée de la Yoho (13 km). C’est une petite route bordée de grands pins, qui serpente et qui grimpe avec de nombreux lacets. C’est pittoresque et panoramique, mais la grimpette avec les 2 virages en épingle n’est pas du tout adaptée aux gros véhicules. Avis aux conducteurs de camping-cars…

📍  Bon à savoir 
La route est ouverte de fin juin à début ou mi-octobre seulement. La période d’ouverture varie en fonction de la neige et des risques d’avalanche. 

2. Le lac Émeraude : un joyau liquide

Christine pose devant le lac Émeraude

Très relaxant comme cadre © Stéphane Morvan

Je suis sûre que vous avez déjà vu des photos ou vidéos de l’ouest canadien avec ces lacs magnifiques dont l’éventail de couleur se décline du bleu turquoise au vert émeraude.

Et bien le lac Émeraude est l’un de ces petits bijoux, et vous vous en doutez certainement, il porte bien son nom ! 


Au fait, pourquoi cette couleur ?


Explication en image :

Panneau explicatif de la couleur turquoise des lacs des Rocheuses

Quoi faire au lac Émeraude ?


Pour apprécier pleinement la splendeur de ce lac blotti au coeur d’un écrin de montagnes, je vous conseille d’en faire le tour à pied.

Une femme dans un décor de prairie autour du lac Émeraude

Ambiance prairie aux abords du lac Émeraude © Stéphane Morvan

C’est une boucle de 5.2 km de niveau facile, mais prévoyez quand même des chaussures de marche, surtout pour la 2ème partie.

Je vous conseille de commencer par la gauche, c’est à dire par la rive Ouest du lac. Elle offre de nombreux points de vue dégagés, le sentier est en gravier et peu accidenté sur cette partie. 

Paysages au bout du lac Émeraude

En arrivant au bout du lac Émeraude © Stéphane Morvan

Quand vous arriverez à mi-chemin, vous verrez que le bout du lac forme comme un petit delta. C’est l’endroit idéal pour déguster un encas (je suis gourmande…). Bref, pour faire une pause, et admirer le panorama.

Paysages au bout du lac Émeraude
Canot au bout du lac Émeraude

On se croirait dans un tableau © Stéphane Morvan

Si vous n’aimez pas trop marcher ou si vous voulez apprécier le paysage sous un autre angle, vous pouvez aussi louer des canots. (Seulement des canots, il n'y a pas de location de kayaks ou de surfs à pagaies).

location de canots sur lac Émeraude
Tour de canot sur lac Émeraude

Les canots rouges contrastent joliment avec le lac Émeraude © Stéphane Morvan

En 2020, le prix était de 70 $ de l’heure par canot.

Pas de réservation possible à l’avance, c’est 1er arrivé, 1er servi.

Je sais, 70 $ ça paraît cher, mais c’est l’ouest… Et c’est bien plus abordable qu’au Lac Louise où le tarif est de 125 $ + taxes de l’heure...

Jeu d'ombre et de lumière sur le lac Émeraude

Lumière et ombre se partagent la beauté du lac Émeraude © Stéphane Morvan

Et, si vous voulez juste vous détendre et admirer le panorama, vous pouvez aussi, ce sont vos vacances 😎

Seul bémol, ce cadre idyllique attire de nombreux visiteurs et le stationnement n’est pas grand. Vous pouvez vous garer le long de la route, mais la file de véhicules peut s’étendre très loin…

📍 Mon conseil : arrivez le plus tôt possible ou en fin de journée 😉

3. Natural Bridge : un pont de la Nature

Natural Bridge au parc national Yoho

Le pont naturel de dame nature : impressionnant © Stéphane Morvan

C’est l’arrêt le plus court des 3, une quinzaine de minutes peut suffire. Il se combine naturellement avec votre visite au Lac Émeraude, c’est sur la route.

Le site est « petit », alors je vous conseille de privilégier le moment où le stationnement ne déborde pas. Avant ou après votre visite au lac Émeraude.

Site du Natural Bridge au parc national Yoho

La rivière Kicking Horse (Cheval-qui-rue) fait le décor © Stéphane Morvan

Le Natural Bridge, c'est quoi en fait ?


En 2 mots, c’est un pont naturel.

Les eaux tumultueuses de la rivière Kicking Horse (traduction : la rivière du cheval qui rue, c’est parlant !) se sont frayées un chemin à travers la roche et ont créé un pont naturel, qui va s’effondrer un jour…

Est-ce que l’arrêt vaut la peine ?

Oui, parce que le cadre est très joli et c’est une bonne occasion d’apprécier le résultat de ce que les forces de la nature arrivent à créer, avec le temps.


Parc National Yoho : si vous avez encore du temps 

Paysages du lac Émeraude dans le parc national Yoho

Le tour du lac Émeraude offre des superbes points de vue © Stéphane Morvan

Voici d’autres suggestions pour profiter du parc, qui valent aussi le détour.

1. Meeting of the Waters Confluent...

Là où se rencontrent les rivières Yoho et Kicking Horse
Meeting of the rivers confluent

Il y a de l'effervescence dans le coin, ça brasse ! © Stéphane Morvan

C’est en fait le point de rencontre des rivières Yoho et Kicking Horse.


Rien de bien exceptionnel à priori, mais ce qui fait l’intérêt de l’arrêt, c’est que la Yoho est de couleur limon-lait alors que la Kicking Horse est plutôt bleu-blanc glacier

Panneau Meeting of the rivers confluent
Photo panoramique Meeting of the rivers confluent
Meeting of the rivers confluent
Explication Meeting of the rivers confluent

Quand 2 belles rivières se rencontrent © Stéphane Morvan

D’après vous, quelle couleur domine après leur rencontre ?
Vous me direz quand vous y serez allé 😉

En tout cas, c’est un arrêt rapide le long de la route de la Vallée de la Yoho quand vous roulez en direction de la Chute Takakkaw. 

2. Points de vue sur les tunnels en spirale

Vue de drone de Lower Spiral Tunnels

Notre drone prend de la hauteur pour nous montrer le décor © Stéphane Morvan

Parcs Canada a aménagé 2 points de vue avec panneaux explicatifs au sujet des tunnels en spirale qui ont permis de réduire la pente de la voie ferrée dans le dangereux col Kicking Horse.

En prime, vous verrez peut-être le passage d’un train pour illustrer cette ingénierie audacieuse (jusqu’à 30 trains traversent les tunnels chaque jour).

Bref, c’est intéressant, mais ne vous arrêtez pas ici si ce sont les panoramas grandioses que vous recherchez. D'ailleurs, petite précision : la photo a été prise avec notre drone, vous n'aurez pas cette vue panoramique depuis le plancher des vaches...

📍  Lower Spiral Tunnels scenic Viewpoint
Situé à 18 km à l’ouest de Lake Louise et à 7.5 km à l’est de Field, le long de la route transcanadienne 1. Permet de voir le tunnel inférieur, creusé dans le mont Ogden.

📍  Upper spiral tunnel scenic Viewpoint
À 20 km de Lake Louise et à 7.5 km de Field, sur la route de la Vallée-de-la-Yoho (en direction de la chute Takakkaw). Permet de voir le tunnel supérieur, creusé dans le mont Cathedral.

3. Sentier de la chute Wapta 

Chutes Wapta

Cadre panoramique au pied de la chute Wapta / Crédit photo : jkburton

Ce sentier fait partie du Parc Yoho, mais il est excentré par rapport aux autres attraits. Il est proche de la limite ouest du parc, à 26 km de Field et à 32 km de Golden.

C’est un joli sentier de niveau facile de 4.6 km qui amène à la Chute Wapta. D’une hauteur de 30 m et 150 m de large, c’est la plus haute chute sur la rivière Kicking Horse.

Je vous conseille ce sentier surtout si vous faites le trajet Golden / Lake Louise (ou inversement) ce jour là. Ne faites pas le détour exprès si vous visitez le parc à la journée depuis Lake Louise ou Banff.

📍 Bon à savoir
Il n’y a pas d’indication du sentier si vous roulez dans le sens Lake Louise / Golden, parce qu’il est interdit de tourner à gauche à cet endroit. Il faut rouler 3 km de plus jusqu’à la limite ouest du parc, et revenir en arrière pour accéder au stationnement et au départ du sentier. 

4. Randonnées : vous êtes en forme ?

Avec 400 km de sentiers à disposition et 36 sommets de plus de 3000m, les mordus de randonnées auront l’embarras du choix pour crapahuter.


Par contre, vous êtes en montagne, certains cols peuvent rester enneigés ❄️ jusque fin juin. Renseignez-vous au centre d’accueil !
Descriptif des sentiers 

5. Fossiles : plus de 500 millions d'années !

En fait, les fossiles occupent une place très importante au parc Yoho. C’est d’ailleurs grâce aux gisements fossilifères des schistes argileux de Burgess que le parc fait partie du site du patrimoine mondial de l’Unesco des Rocheuses Canadiennes.

Alors, si vous vous intéressez aux fossiles, c’est LA place pour découvrir des spécimens parmi les plus vieux (+500 millions d’années), les mieux préservés et les plus complexes au monde. Jetez un oeil à la galerie des fossiles.

Photos de l'exposition sur les fossiles au Visitor Centre de Field

Pour y avoir accès, vous devez vous inscrire à l’une des randonnées guidées ($) organisées par Parcs Canada durant la belle saison. La réservation est obligatoire.

Ces randonnées vous prendront la journée et elles sont de niveau difficile à très difficile.

📍 Carrière Walcott 

📍 Mont Stephen 

Obtenez  nos 10 meilleurs conseils  pour créer votre itinéraire

Obtenez
 nos 10 meilleurs conseils 

pour créer votre itinéraire

⭐ Et créez le road trip de vos rêves au Canada !

⭐ ⭐ ⭐ ⭐ ⭐  

Et créez le road trip de vos rêves 

au Canada !

Parc national Yoho : les infos pratiques

Où se renseigner dans le parc ?

Visitor Center de Field

Crédit photo :  Visitor Center de Field

Au centre d’accueil du parc national Yoho (visitor center) à Field.
Vous ne pouvez pas le manquer, il est le long de l'autoroute transcanadienne.

Il est ouvert de début mai à l’Action de Grâce (vers la mi-octobre).

Au minimum, je vous conseille de vous y arrêter pour prendre un guide du parc.


Si vous avez le temps, le centre expose une collection intéressante de fossiles trouvés dans les schistes argileux. C’est gratuit !

📵 Réseau cellulaire et wifi

Le réseau cellulaire est très limité ou inexistant dans le parc, à l’exception de Field où vous pourriez avoir du réseau selon votre fournisseur d’accès.

Il y a des téléphones publics au centre d’accueil du parc si besoin, et le réseau Wifi y est accessible gratuitement. Le débit n’est pas extraordinaire, mais ça dépanne. 


Combien coûte l'accès au parc national Yoho ?

Comme pour tous les parcs nationaux, vous devez payer un droit d’accès quotidien.

 
Le prix 2021 est de 10 $ par adulte (gratuit pour les enfants de 0 à 17 ans).

Ce laissez-passer est valable pour tous les parcs nationaux du secteur : Yoho, Banff, Jasper, Kootenay, des Glaciers et Mont-Revelstoke. Et, vous pouvez l’utiliser jusqu’à 16h le lendemain.

Par exemple, si vous achetez votre pass au parc national de Banff un lundi à 9h, vous pourrez l’utiliser jusqu’au mardi à 16h, dans n’importe lequel des parcs que je viens de citer. C’est pratique 👍 

💡 Conseil futé  

Si vous pensez profiter au moins 7 jours des parcs nationaux pendant votre voyage dans l’ouest, il est plus intéressant d'acheter la carte découverte annuelle à 69,19 $ (prix 2021).

En bonus, vous pourrez alors visiter en plus les lieux historiques nationaux du Canada. La carte sera valable pendant 1 an et vous pourrez l’utiliser partout au Canada, dans tous les parcs nationaux gérés par Parcs Canada. 


Où manger dans le parc national Yoho ?

Si vous visitez le parc à la journée et que vous voyagez durant la belle saison, l’idéal est de prévoir un pique-nique


Par contre, vous ne pourrez pas faire de courses à Field, le village est minuscule et il n’y a pas d’épicerie. Vous devrez faire vos achats avant d’arriver au parc

Rue principale de Field

Rue principale de Field avec le Siding Café à droite © Stéphane Morvan

Si le pique-nique ne vous tente pas, je vous recommande de manger au Siding Café à Field. Pour tout vous dire, je m’y arrête à chaque fois.


La nourriture est très bonne, l’atmosphère est chaleureuse et conviviale, et j’adore leur coin boutique. 


Les vêtements et accessoires présentés sont colorés, gais, vivants, je craque à tous les coups.

Vue intérieure du Siding Cafe à Field

On mange bien et le cadre est cool au Siding Café © Stéphane Morvan

Pour le menu, ça correspond à ce qu’on attend des choix offerts dans un café : paninis, salades… Personnellement, j’aime beaucoup le morroco chicken panini.

Dernier point, c’est petit, alors évitez les heures de pointe…

À part le Siding Café, les choix sont limités. 

Toujours à Field, il y a le restaurant du Truffle Pigs Bistro & Lodge. Menu de type bistro avec burgers et sandwichs. Je ne l’ai pas testé, mais il est réputé pour ses desserts. 

Le restaurant du Truffle Pigs Bistro Lodge à Field

Le Truffle Pigs Bistro & Lodge © www.trufflepigs.com

Sinon, au cœur du parc, au bord du lac Émeraude, le Cilantro Café prépare des plats rapides de type pizzas, club sandwichs, burgers…

Le Emerald Lake Lodge

Le Emerald Lake Lodge dans un cadre de rêve © Stéphane Morvan

À emporter ou à déguster sur le patio (en été) si les mesures sanitaires le permettent.


Le café fait partie du Emerald Lake Lodge. Il y a en plus un petit comptoir de vente de glaces et boissons en été.

Où dormir dans le parc national Yoho ?

Vue sur les montagnes depuis le camping Kicking Horse

Vue sur les montagnes depuis le camping Kicking Horse © Stéphane Morvan

👉 En camping-car dans le parc


Si vous voyagez en tente, en van aménagé ou en camping-car, c’est facile, Parcs Canada offre plusieurs campings dans le parc. 


Les 2 principaux sont le Kicking Horse et le Monarch, tous 2 localisés sur la route qui mène à la chute Takakkaw.

Minivan dans le camping du Monarch à Field

Notre "monture" au repos au camping Kicking Horse © Stéphane Morvan

Le Kicking Horse est le seul camping avec toilettes à chasse d’eau (pas de prise électrique), et le seul camping que vous pouvez réserver à l’avance pendant la haute saison. Tous les autres sont sur une base de 1er arrivé, 1er servi.

À noter qu’il y a normalement des douches au Kicking Horse, mais elles sont fermées en 2021 (mesures sanitaires).

💡 Bon à savoir   

La transcanadienne 1 et le train passent en arrière des campings. Vous n’entendrez donc pas uniquement le chant des petits oiseaux… Mais, j’y ai dormi, et j’ai trouvé que c’était tout à fait supportable.

Vous trouverez les détails sur tous les campings sur le site de Parcs Canada.


👉  En Lodge


Cathedral Mountain Lodge à Field : hébergement en cabines luxueuses en bois rond, beaucoup de charme, très confortable, restaurant sur place, budget élevé ($$$$). En même temps, c’est l’ouest, alors…

Le Cathedral Mountain Lodge à Field

Le Cathedral Mountain Lodge à Field / Crédit photo : cathedralmountainlodge.com

C'est juste en face de l’entrée du camping Kicking Horse, sur la route qui mène à la Chute Takakkaw.

Mon avis : le lodge et les cabines sont très belles, mais un peu de déception par rapport à sa localisation. Il n’est pas perdu au cœur de la nature. Il y a toujours la transcanadienne 1 et le train qui passent à proximité…

Emerald Lake Lodge : localisation exceptionnelle au bord du lac Émeraude. Lodge de style rustique, plusieurs catégories de chambres, service de bar et restauration sur place, bel aménagement floral. Budget élevé aussi ($$$$)…

Le Emerald Lake Lodge, au bord du lac Émeraude

Le Emerald Lake Lodge, au bord du lac Émeraude © Stéphane Morvan

Les autres alternatives 

Dans le village de Field, vous pouvez trouver un hébergement en guest house, la plupart sont affichées sur AirBnB. C’est la formule à privilégier si vous aimez être autonome, mais il faut réserver très à l’avance.

Sinon, il y a donc le Truffle Pigs Bistro & Lodge, que je n’ai pas testé. Envoyez-moi votre avis si vous décidez d’y séjourner !

Et bien sûr, pour avoir un éventail de choix plus large, le mieux est de loger à Lake Louise, Banff ou Golden, selon la logique de votre itinéraire.

À retenir sur le parc national Yoho

En résumé, le parc national Yoho est un peu moins connu que ses célèbres voisins, mais il vaut le détour même si vous avez déjà prévu une étape dans les parcs nationaux de Banff et Jasper.

La décision dépend surtout du temps dont vous disposez pour votre road trip au complet, et dans la région des Rocheuses, en particulier.

Comme vous le savez maintenant, 1 jour est suffisant pour profiter de 3 attraits incontournables du parc qui vous en mettront plein la vue. 


👍 La chute Takakkaw, surnommée la magnifique


👍 Le lac Émeraude, un joyau liquide 


👍 La Natural Bridge, le pont de Dame Nature 


Et, pas besoin de loger sur place, vous pouvez facilement y aller à la journée.


Et pour finir, la réponse que vous attendez…


Yoho est un mot cri qui exprime l’émerveillement !

Difficile d’être plus explicite 😉

Alors, prêt à être émerveillé vous aussi ?


Et, dites-moi, est-ce que le parc national Yoho était dans vos plans de visites ?

Christine

Avatar signature Christine

PS : Et, si vous ne savez pas comment choisir les étapes de votre itinéraire, ou que vous vous demandez quelle est la meilleure période pour faire un road trip au Canada, ces articles vous seront très utiles : 

Parc national Yoho : quoi faire en 1 jour ?





Commentaires

  • Mags dit :

    Moi et ma conjoint désirons faire de (petits) Road trip, style parti le vendredi et revenir le dimanche soir ( Et oui c’est ça être parents). Mais avoir un peu de temps pour nous, et voir quelques endroits. On a décidé d’équiper notre Land Rover pour cela.

  • Christine Briffod dit :

    Ah oui, ça fait du bien de partir en escapade la fin de semaine !

    Quelle est votre ville de départ ?
    Qu’est-ce que vous aimez faire quand vous êtes en vadrouille ?
    Est-ce que vous êtes amateurs de plein air ?
    Est-ce que vous préférez passer 2 nuits au même endroit ou changer d’étape les 2 soirs ?

    Avec ces infos, je pourrais vous donner quelques idées de courts road trips.

    À bientôt !

    Christine

  • Mags dit :

    Je suis premier de cordée en escalade et spécialiste en survie en forêt ( je suis métis, cela aide ) Nous vivons sur la rive sud de Montréal. Donc surement la Gaspésie pour l’escalade cette été. Mais avant tout cela est pour faire une pause. Être ensemble seul devant un feu sur le bord de l’eau, parler, se raconter, prendre du temps que pour nous deux. J’adore nos enfants, ils sont tous merveilleux, mais je crois que ma conjointe à besoin aussi qu’on prenne soin d’elle. D’où l’idée de faire quelques Road Trip durant l’été.

    Elle n’est pas juste une maman, elle est aussi une femme. Donc idéal c’est de trouver des endroits proche de l’eau. J’ai commencé a équiper le Land Rover en fonction de pouvoir dormir à l’intérieur avec une tente à hayon. Pour le reste j’ai déjà tout vu mes sorties en forêt. Il ne nous manque absolument rien 🙂

    Juste besoin de trouver quelques coins tranquilles, cela peut être à 4h de routes, cela n’est pas grave. Aller au porte de la Gaspésie c’est 4h30 de route. Donc facile à faire en partant tôt le matin.

    Merci pour tes conseils.

    Steve

  • Christine Briffod dit :

    Bonjour Steve,

    Je ne suis pas sûre de comprendre.

    En fait, vous souhaitez des conseils d’endroits tranquilles où dormir en camping sauvage ?

    Pour ma part, je pourrais plutôt vous conseiller des étapes qui valent la peine, et je vous suggère de consulter l’application ioverlander pour vous aider à trouver de jolis spots gratuits dans ces secteurs.

    Christine

  • >