Road trip au Canada : 3 erreurs fréquentes

Road trip au Canada : 3 erreurs fréquentes qui peuvent gâcher vos vacances

More...

Je placote souvent avec de futurs vacanciers pour les aider à organiser leur road trip au Canada. Ce qui revient régulièrement, c’est qu’ils ont peur de se tromper, de faire des erreurs en organisant eux-mêmes leur voyage.

Est-ce que c’est votre cas aussi ?

Si la réponse est oui, cet article va vous intéresser, car je vous livre ici 3 erreurs fréquentes qui pourraient gâcher vos vacances.

Road trip au Canada
Erreur 1 : choisir automatiquement la même ville d’arrivée et de départ

Le présentateur oops !

Le pays est vaste, très vaste…  S'il y a une seule chose que vous savez sur le Canada, c’est probablement celle-ci.

Mais, est-ce que vous réalisez vraiment ce que cela peut avoir comme conséquence pour votre road trip au Canada ?

Je n’en suis pas certaine quand je vois le grand nombre de voyageurs qui réservent un vol aller-retour sur la même ville, sans se poser de questions.

Et bien, je vous l’annonce, cela peut être une grosse erreur !

En fait, il peut être très avantageux de débuter votre road trip dans une ville et de le terminer dans une ville différente, en particulier si vous souhaitez visiter plusieurs provinces durant votre voyage.

Vous y gagnerez un itinéraire optimisé, un road trip au Canada qui ne vous fera pas courir, avec les étapes qui vous tiennent à coeur.

🧐 Comment faire ?
Il suffit de réserver un vol « open-jaw » (ah, le jargon touristique…), c'est-à-dire un vol aller-retour avec arrivée dans une ville, et départ depuis une ville différente.

💡 Conseil futé 
Lorsque vous réservez un vol open-jaw, ne réservez pas 2 allers simples, sinon le prix sera 2 fois plus cher (ou plus) qu’un aller-retour ! Et vous allez me dire que mon conseil fait mal à votre portefeuille 😉

Eh bien non ! Il suffit de sélectionner au préalable l’option :
« multi-villes » ou bien « multi-destinations » (c'est la même chose, c'est juste le nom qui change selon les compagnies aériennes).  

Par exemple, voici ce que ça donne sur le site d'Air Transat : 

Option multi-destinations sur Air Transat

Choisir l'option Multi-destinations sur le site d'Air Transat 

Le prix du vol sera alors calculé sur la base d’un aller-retour, même si l’aéroport d’arrivée au Canada est différent de l’aéroport de départ du Canada.

Vous verrez qu’il y a généralement peu de différence de prix par rapport à un vol aller-retour sur une même ville (cela dépend des dates), et cela peut être un gros plus pour votre itinéraire.

Je vous donne 2 exemples où il est intéressant de réserver un vol open-jaw :

ex 1 

Itinéraire d’un road trip Québec + Ontario, dans l’Est canadien
Vous voulez absolument aller aux Chutes du Niagara, mais vous avez aussi envie de faire le tour de la Gaspésie ? Pas d’hésitation à avoir, le mieux est de réserver un vol qui arrive à Toronto et repart de Montréal (ou inversement) !


ex 2

Itinéraire d’un road trip Alberta + Colombie-Britannique, dans l’Ouest canadien
Vous rêvez de découvrir les célèbres parcs nationaux de Banff et Jasper dans les Rocheuses canadiennes… Vous voulez aussi observer les orques depuis l’île de Vancouver… Et, vous disposez de 17 jours seulement ? Alors, la meilleure chose à faire est de magasiner un vol qui arrive à Vancouver et repart de Calgary, ou inversement.


Exemple de road trip au Canada de 18 jours :
L'Ouest de Vancouver à Calgary

Je ne vais pas lister ici toutes les possibilités où un vol open-jaw est le meilleur choix.

En résumé, considérez automatiquement cette option dès que votre itinéraire combine la découverte de 2 provinces ou plus. Cela peut faire toute la différence entre un voyage réussi et un voyage où vous aurez l’impression de courir.

📌 À noter 


les loueurs de voitures et camping-cars peuvent appliquer des frais d’abandons (frais de one-way) sur certains trajets, lorsque la prise de possession et la remise du véhicule s’effectuent dans des villes différentes. C’est aussi un point important à prendre en compte avant de finaliser la réservation de votre billet d’avion.


Prenez le temps de comparer les conditions auprès de plusieurs loueurs et pensez à vérifier dans les 2 sens !


Eh oui, un loueur peut, par exemple, appliquer des frais dans le sens Calgary - Vancouver, mais pas dans le sens Vancouver – Calgary (ou à un coût différent) !

Road trip au Canada
Erreur 2 : 
faire un itinéraire avec uniquement (ou presque) des étapes d’1 seule nuit

Scoubidou fait non avec la tête

Vous aimez rouler ? 

Très bien, vous allez adorer nos grands espaces et nos routes panoramiques. 🌄

Vous vous dites que 250 à 300 km par jour, tous les jours du voyage, ça se fait bien ? Alors là, je vous arrête. C’est exactement ce qu’il ne faut pas faire !

Bien sûr, il est possible de rouler tous les jours 200 à 300 km en moyenne, et vous venez pour faire un road trip après tout.

Exemple de road trip de 14 jours au Québec :
Le Québec pour la 1ère fois

Mais, ce sont des vacances que vous venez passer chez nous, vous ne venez pas faire un rallye… C’est fatigant de changer d’étape chaque jour, vous pouvez me croire. Avec ce type d’itinéraire, vous aurez besoin de vacances pour vous reposer de vos vacances…

En plus, un itinéraire avec un rythme trop soutenu peut aussi impacter d’autres aspects du voyage.

Lesquels ?

Et bien, l’hébergement par exemple.

Vous rêviez de loger en gîtes (chambres d’hôtes) parce que c’est une formule conviviale qui permet de rencontrer des gens du pays. Seulement voilà, si vous voulez profiter le plus possible de votre journée et faire les km prévus chaque jour, il faudra partir tôt le matin et arriver en toute fin de journée.

Mais, dans un gîte, le petit déjeuner est souvent servi à partir de 8h (et le service prend du temps) et il faut éviter d’arriver tard pour ne pas bloquer la soirée de votre hôte. Vous devrez donc privilégier des hébergements plus impersonnels pour cadrer avec vos horaires. Dommage…

🌲🌲🌲

Un autre exemple ?

Vous aurez très peu de temps pour vous arrêter en route et pour profiter des activités et attraits à l’étape du jour. Chaque jour de voyage sera empiété par le temps passé sur la route pour rejoindre la prochaine étape. En région, il n’y a pas d’autoroute, vous croiserez de nombreux camping-cars qui prennent leur temps, vous ralentirez dans les zones de travaux…

Autre chose ?

Voilà un autre petit détail auquel vous ne pensez sans doute pas : la logistique des bagages.

Je vous assure que ça peut être tannant de décharger les bagages le soir lorsque vous arrivez à votre hébergement, de charger à nouveau le véhicule le lendemain matin, et de faire ça tous les jours… Que vous voyagez en famille ou pas.

Bien sûr, si vous voyagez en camping-car, pas de logistique bagages au quotidien 🤟

Qu’est-ce qu’il faut faire alors ?

C’est simple ! Résistez à l’envie de vouloir tout voir / tout faire en 2 semaines !

Faites des choix et planifiez le plus possible des étapes de 2 nuits minimum, quitte à rouler un peu plus une journée, pour vous poser 2 ou 3 jours ensuite, et rayonner pour profiter de la région et de ses attraits. Vous reviendrez découvrir d’autres régions une prochaine fois...

💡 Idée reçue 

Beaucoup de vacanciers pensent que lorsqu’ils placent 2 nuits à 1 étape, cela représente 2 jours de visites à cette étape. En fait non ! Il faut penser que vous allez faire des arrêts et visites en route et que vous arriverez probablement en fin de journée à l’étape.

Vous profiterez donc des attraits de cette étape plutôt le lendemain. Pour 2 nuits à un endroit, vous aurez souvent réellement 1 seul jour sur place pour visiter.


Bien sûr, si votre étape suivante n’est pas trop éloignée, vous pouvez décider de continuer vos visites le matin avant de prendre la route, mais ce sera peut-être au détriment de l’étape suivante.

📌 Cas concret d’un itinéraire de road trip au Québec

Si vous planifiez un road trip au Québec, il y a de fortes chances que vous placiez une étape dans la région de Tadoussac, réputée pour l’observation des baleines.

On me demande souvent quel est l’intérêt de placer 2 nuits à Tadoussac quand l'étape précédente est Québec (3h30 de route).
Car en effet, il serait possible de faire l'activité d’observation des baleines le même jour. 

Et bien tout simplement, parce qu’il y a une foule d’attraits en route, et que vous allez sûrement arriver en toute fin de journée à Tadoussac.

Vous aurez alors toute la journée du lendemain pour observer les baleines et découvrir en plus les autres attraits et activités de ce coin de pays : randonnées, belvédères, visites culturelles, kayak de mer…

Autre avantage, cela vous laisse de la flexibilité en cas de météo défavorable…

Road trip au Canada
Erreur 3 : faire trop de kilomètres

Réaction de femme déçue


Vous l’aurez compris, ce point complète le conseil précédent.

C’est très bien de limiter le nombre d’étapes d’1 nuit, mais il faut aussi limiter le kilométrage total du voyage ainsi que la distance entre chaque étape. Prenez votre temps, vous êtes en vacances...

Ne sous-estimez pas les distances et temps de route !

C’est une des erreurs les plus fréquentes 😱

Les routes et autoroutes au Canada ne permettent pas de rouler aussi vite qu’en Europe. Une étape de 200 km peut prendre 3h ou plus selon la région.

Et, je vous le rappelle, le but n’est pas que vous soyez tout le temps sur la route, mais que vous profitiez pleinement de chaque étape, et que vous passiez les vacances dont vous rêvez.

On en revient toujours à la même conclusion : 

"Si vous voulez réussir votre road trip au Canada, il faut résister à l’envie de trop en faire et donc limiter les kilomètres"

Je sais, je me répète un peu…

Mais c’est important les vacances ! 

Ce serait dommage d’avoir des regrets et de dire après coup « je n’aurais pas du aller à la fois en Gaspésie et au Lac Saint-Jean en 2 semaines ! »

D’ailleurs, psst : certaines régions sont des destinations à part entière. Par exemple, au Québec, on ne visite pas la Gaspésie en 4 jours… Laissez la place d’honneur à cette belle région pendant votre road trip ou revenez une prochaine fois !  

Comment faire pour avoir une idée des distances ?
GoogleMaps est un outil en ligne très pratique qui calculera pour vous les distances entre chaque étape ainsi que le kilométrage global.

Cela vous donnera aussi une estimation des temps de route et vous aidera à déterminer si l’itinéraire que vous envisagez est réalisable (sans courir), et logique au niveau des étapes.

Petit bémol, vous pouvez entrer un maximum de 10 villes étapes à la fois. Mais, rien ne vous empêche de décomposer votre itinéraire en 2 fois (ou plus)…

Conclusion...

Bon, je vous résume nos 3 conseils futés :

1. Si vous visitez plusieurs provinces, un vol open-jaw (multi-destinations) vous envisagerez.

2. Des étapes de 2 nuits et plus, vous privilégierez.

3. Les kilomètres, vous limiterez.

Avec ces 3 recommandations appliquées, votre road trip au Canada, vous réussirez !

Et dites-moi donc, alliez-vous faire une de ces erreurs ? Ou les 3 peut-être ?!!!

Promis ça reste entre nous 😇

Si vous voulez connaître 3 autres erreurs à ne pas faire, lisez cet article qui vous intéressera sûrement : 

Et si vous avez besoin d'être conseillé pour éviter les erreurs, c'est par ici !

Christine

Road trip au Canada : 3 erreurs fréquentes qui peuvent gâcher vos vacances
Road trip au Canada : 3 erreurs fréquentes qui peuvent gâcher vos vacances

Besoin d'aide pour organiser votre voyage ? 
Si oui, alors téléchargez (c'est gratuit) : 

Nos 10 meilleurs conseils pour réussir votre road trip


>